Rose Sucre

La petite broche vintage

4 novembre 2012

Il y a des objets enfouis dans nos mémoires. On les oublie et le jour où ils ressurgissent, tout se recompose, s’imbrique et on est submergé d’une douce nostalgie. J’ai la chance d’avoir une maman qui a su conserver tous mes jouets d’enfance. broche-vintageIl y a quelques semaines, elle les a ressortis du garage pour ma fille. Quel bonheur de retrouver tous ces petits accessoires en parfait état.broche-vintage05 Et puis au milieu il y a avait cette petite broche et je me suis retrouvée il y a 22 ans dans ma chambre pastel de petite fille.broche-vintage04

Parfois en se replongeant loin comme ça, on est capable de retrouver des odeurs, des sons, des couleurs… Je n’ai que des souvenirs heureux de mon enfance. Porter à nouveau cette broche, c’est emporter avec moi un petit bout de cette tendre période. broche-vintage03C’est assez drôle que je vous parle de tout ceci aujourd’hui, de cycle de la vie, car je m’apprête à entamer une nouvelle histoire. Je commence un nouveau job demain, je vais rencontrer de nouvelles personnes, vivre différemment, avoir de nouvelles idées… toute cette effervescence n’est pas sans stress mais elle marque une nouvelle tranche de vie où vont débuter de nouveaux souvenirs…broche-vintage02Et vous, vous avez gardé des trésors de votre enfance ?

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Alicia 5 novembre 2012 at 09:00

    c’est beau ce que tu écris!moi je n’ai pas que des souvenirs heureux.
    IL me reste plein de jouets , mais pas un en particulier.

  • Reply Amy 5 novembre 2012 at 17:11

    Je crois que la plupart de mes petites affaires d’enfance sont dans des cartons chez mes parents. Je suis impatiente d’avoir un enfant rien que pour rouvrir ces cartons, et retrouver ces petits objets, qui sont liés à de jolis souvenirs.

  • Reply Valérie 9 novembre 2012 at 21:08

    Sniff, sniff je n’ai plus grand chose de physique de mon enfance à part mon fer à repasser que l’on branchait sur le 110volt , par contre la tête et le coeur plein de doux et savoureux souvenirs. J’ai eu la chance d’avoir une mère qui nous laissait mes frères et moi jouer et qui ne craignait pas le désordre hihii étant l’ainé de la fratrie, je dirigeais les opérations « jeux » et je me suis éclatée. Je me suis résignée, non sans mal à me séparer de mes jouets par manque de place mais je suis quelqu’un qui ne s’encombre pas alors j’ai géré. Mais parfois, la nostalgie remonte et j’aimerais bien pouvoir montrer à mes enfants mes jouets qui n’ont plus rien à voir avec ceux d’aujourd’hui, je pense au frigo en métal que j’avais qui ne devait pas du tout correspondre aux normes de sécurité. Comme le fer à repasser, il serait impensable de nos jours de laisser un enfant de 4 ans le brancher. Mais, il ne m’est jamais rien arrivée.
    Plus bas, vous parlez de l’accumulation de cartes, de papiers, je suis dingue des cartes et papier en tout genre, au grand désespoir de mon époux qui n’en voit aucune utilité si ce n’est d’encombrer des placards. Je suis comme vous sensible au toucher, aux odeurs qui resurgissent à la simple évocation d’un souvenir et c’est tout simplement merveilleux !!!!!

  • Reply ariamarcella 9 novembre 2012 at 21:38

    Très jolie évocation d’une enfance heureuse… Nul doute que la petite broche, et tous les objets collectionnés, ont participé à la création d’un style très personnel, naïf juste ce qu’il faut, soigné, et touchant… Bonne chance pour ce mystérieux nouveau job !

    • Reply RoseSucre 12 novembre 2012 at 06:27

      Merci Ariamarcella, Valérie, Amy, Alicia pour ces jolis messages

    Leave a Reply